Bienvenue à la Banque de St-Pierre et Miquelon,la Banque
qui porte bien son nom !

La BDSPM est un des principaux moteurs de l’économie locale. Avec 90 % de son effectif originaire de l’Archipel, elle consacre l’intégralité de la Collecte réalisée sur place aux seuls financements de projets de l’Archipel. Elle contribue à alimenter l’économie par un volume annuel conséquent de dépenses et d’investissements réalisés localement . Enfin, elle génère une soixantaine d’emplois directs et indirects.

La BDSPM est le seul établissement à offrir un service global à toute la population de Saint-Pierre et Miquelon.

Elle accompagne l’ensemble des acteurs économiques dans tous leurs projets, qu’ils soient particuliers, professionnels, entreprises, associations, Collectivités Locales, … sur St-Pierre, sur Miquelon-Langlade mais également dans certains de leurs projets régionaux. La BDSPM a participé au financement de tous les grands investissements dans l’Archipel au cours de ces 15 dernières années la plupart du temps seule ou en tant que chef de file.

  • 55 employés localement
  • 4000 clients particuliers
  • 450 clients Professionnels et Entreprises, 230 associations
  • 1 Agence sur chaque île
  • 4 Distributeurs de Billets
  • ENCOURS D’EPARGNE* : 145 M€
  • ENCOURS DE CREDITS* : 102 M€

*au 31/12/2012

Pour cela, la BDSPM s’appuie sur une équipe de professionnels de haut niveau appuyés, lorsque cela s’avère nécessaire, par les experts nationaux mis à notre disposition par le Groupe BPCE, 2ème Groupe Bancaire de France.

Présente depuis 1889 sur l’Archipel, Elle est devenue la Banque de référence incontournable dans l’Archipel : 1ère banque des particuliers, 1 ère banque des professionnels et des entreprises, 1ère banque des associations, par les nombres et les volumes (source IEDOM/Banque de France)

En septembre 2015, BPCE IOM cède l'intégralité de ses titres à la Caisse d’Epargne Provence Alpes Corse (CEPAC) : la Banque de Saint Pierre et Miquelon devient filiale à 97,8 % de la CEPAC.
En mai 2016, La Banque de Saint-Pierre et Miquelon fusionne juridiquement avec la CEPAC